Carnet de bord de Rui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les bureaux :: Carnet de route :: On tiens un journal
avatar
Indigeste
Indigeste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Points : 115
MessageSujet: Carnet de bord de Rui 17.04.18 4:19
Shirakawa RuiInformation

CaractèreSilencieux * calme * joueur * impulsif * altruiste * passionné * rancunier * doux * gentil * distrait * surprotecteur * affectueux

HistoireLe père de Rui était médecin et avait hérité de l’entreprise familiale. Il avait beaucoup d’argent, principalement dû à l’héritage familial, ce qui attira la mère de Rui. Mais l’amour rend aveugle alors l’homme ne se rendit jamais compte que sa femme l’utilisait. Rui est donc né dans une famille un peu particulière et il n’a jamais manqué de rien. Son père était aimant et le chérissait, Rui était sa petite merveille et il en était fier. Sa mère était distante et désintéressée, la seule chose qu’elle a à jamais essayer de lui transmettre étant sa haine profonde des vampires, il ne savait pas d’où ça venait et il s’en fichait pas mal. Heureusement, le petit Rui, qui n’aimait pas particulièrement sa mère, ne l’avait jamais écouté et était devenu plutôt comme son père, un passionné qui voulait prendre soin des gens, peu importe leur race. Pour eux, humain ou vampire importait peu et personne ne méritait de souffrir. Rui jouait souvent l’assistant de son père, développant rapidement la même passion que celui-ci et rêvant de suivre ses pas et un jour diriger la clinique. Il avait toujours le nez dans les livres de son père, fasciné par ses lectures. Il était du genre plutôt solitaire et avait de la difficulté à se faire des amis alors il avait beaucoup de temps à lui.

Rui étudia dans les meilleures écoles, s’appliquant à avoir de bonnes notes et ne discriminant personne, toujours sympathique avec tout le monde. Malheureusement, peu après qu’il ait fêté ses 15 ans, son père perdit la vie dans un bête accident de voiture, accident dont sa mère se sorti sans aucune égratignure. Le choc fut immense pour le jeune homme. Il devint presque muet, ne parlant à personne et se renfermant sur lui-même. Il se jeta dans ses études, visant à être premier de classe et à atteindre la perfection pour être accepté dans la meilleure université en médecine, où il fut accepté. Ses projets furent presque ruinés par son idiote de mère qui ne mis pas beaucoup de temps à vider le compte en banque de feu son mari en faisant des folies et en se jetant dans les drogues, qui lui causèrent d’ailleurs une overdose quelques années après la mort de son mari. Heureusement, le père de Rui avait pensé à tout et dans son testament avait laissé à son fils la maison et la clinique familiale, ainsi qu’assez d’argent pour lui permettre d’étudier où il voulait.

Rui ne prit même pas la peine de retourner chez lui en apprenant la mort de sa mère, il se fichait complètement qu’elle ne soit plus de ce monde. Savoir qu’il ne la verrait plus le soulageait. C’est à partir de ce moment qu’il recommença à s’ouvrir aux autres, se fit des amis et recommença à apprécier la vie. Il prenait toujours ses études au sérieux, mais il ne passait plus sa vie le nez dans les livres. Il évitait de dire qu’à ses yeux les vampires étaient aussi importants que les humains de peur de perdre des amis qui étaient un peu moins tolérants, mais il avait toujours gardé la mentalité de son père et acceptait tout le monde.

Après des années de dur labeur, Rui obtenu son doctorat en médecine et pu retourner dans la maison familiale qu’il aimait tant. Il restait assez d’argent de ce qu’il avait reçu de son père pour moderniser un peu la clinique familiale et l’adapter. C’était une petite clinique à même la maison, mais il trouvait quand même de la clientèle, dont plusieurs gens qui avait passé des années à venir se faire soigner par son père. Les premiers temps furent plus difficiles, autant moralement que physiquement, mais il parvint à s’en sortir sans trop de problème, ne regrettant jamais d’avoir choisi la route qu’il avait choisi. Disponible et prêt en tout temps, il n’hésite jamais à aider son prochain, même si on sonne à la porte en plein milieu de la nuit. Il voit encore ses amis et sort de temps à autres mais la clinique prend beaucoup de son temps. Quelques jours chaque année il devient plus silencieux et déprimé au point de fermer la clinique pour une semaine comme il sait que ça arrive à tous les ans à l’époque de l’anniversaire de la mort de son père. Le reste du temps il vit une vie normale, partageant son temps entre son travail, sa vie sociale et quelques hobby.

Liens recherchés▬ Amoureux : un homme avec qui partager sa vie, son affection et ses passions
▬ Meilleur ami : Quelqu'un à qui se confier et avec qui s'amuser
▬ Voisins : des voisins à embêter et avec qui prendre le thé
▬ Clients régulier : Des patients qui visite la clinique régulièrement pour se faire soigner et socialiser
▬ Coloc, pourquoi pas : Quelqu'un avec qui partager la partie habitation de sa maison et pour lui rappeler de se reposer de temps à autre!



NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...


NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

Revenir en haut Aller en bas
Carnet de bord de Rui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Modèle Carnet de Bord
» Formulaire - Carnet de bord
» Harmony - Carnet de Bord
» Code ▬ Carnet de rp
» Carnet de bord d'une étoile filante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Re:Mihara :: Les bureaux :: Carnet de route :: On tiens un journal-
Sauter vers: